Joyeux anniversaire Rémi !

3 Dec

Bougies d'anniversaire

Photo by Will Clayton on Flickr - Creative Commons license

Messieurs dames, figurez-vous qu’hier soir, c’était l’anniversaire de Rémi.

Vous ne savez pas qui est Rémi ?

Moi non plus.

 

En tous cas, c’était son anniversaire. Ca, mon adoré voisin a fait en sorte qu’on soit bien tous au courant.

D’ailleurs c’est peut être lui, Rémi, mais osef. L’important ici, c’est que c’était RELOU.

 

Par un merveilleux hasard, ma chambre se trouve juste sous le salon de Gros Bâtard (le petit surnom du dit voisin), ce qui m’a permis de participer à la fête sans avoir à quitter mon lit. Quelle chance j’ai.

J’ai donc pu assister à ça :

Le voisin et ses potes : Ré-mi ! Ré-mi ! Ré-mi ! Cul-sec ! Cul-sec ! Alleeeeeeez !

Moi : Oui allez Rémi, cul sec, fais nous un coma éthylique et fous le camp…

Un mec : Woooooooohoooooooo ouais Rémiiiiii ! REEEEEMIIIIII !

Moi : Ouais enfin là s’il t’entend pas alors que tu hurles aussi fort en étant dans la même pièce que lui, j’espère vraiment que tu lui as offert un sonotone…

Un homme de Neandertal invité à l’anniversaire de Rémi :  WAAAAAAAAAAAAAAHOUUUUUUUUUUUUUUUUGA !

Moi : ???

*bruits suspects*

Moi : Ho non. Nonononon. Pitié. Tout mais pas ça.

*re-bruits suspects*

Moi : Ma pire crainte se réalise : ils ont une guitare ! Repli immédiat sous les oreillers !

Mec à la guitare : Boing boiiiing boââââng

Moi : Que quelqu’un lui donne des cours ! Vite !

Neandertal : HOUUUUUUUUAAAAAAAAA !

Mec à la guitare : boooooooing bonbonboâng

Mec bourré #36 : Yeeeeeeehaaaaaaaaaaa !

Les autres : Rémi ! Rémi ! Une chanson ! Une chanson !

Moi : Seigneur, si tu as pitié de moi, achève-moi, là, maintenant.

 

J’envisageais d’acheter du Napalm sur Ebay, lorsque l’Univers m’a entendue et les a envoyés en boîte de nuit. Merci Univers. T’es trop un bon pote.

 

Helicopter militaire devant un incendie au Napalm

Quittant discrètement mon appart au petit matin

 

Sinon, comme je sais que vous êtes tous impatients d’avoir des nouvelles de mon snood, en voici :

  • C’est le truc le plus chaud du monde. Je commence vraiment à le kiffer grave.
  • Il s’accroche sans arrêt dans mes boucles d’oreille, ce qui est un peu pénible, mais que voulez-vous, nul n’est parfait.
  • Les gens l’aiment. La preuve, l’autre soir, dans un bar :

Illustre inconnu : HAAAAAN Mademoiselle, j’adore votre écharpe !!

Moi, mentalement : C’est pas une écharpe, c’est un snood. Tout le monde sait ça, gueux ignorant !

Moi, à voix haute : Bah heu… merci…

Le mec : Je veux la même ! Vous l’avez achetée où ?

Moi (marmonnant parce que c’est un peu la teuhon) : …hum… à Jennyfer…

Une meuf qui passait par là : Houuu j’adore aller à Jennyfer !

Après le mec a cru que je m’appelais Jennyfer, c’était un peu compliqué.

Bref, cette conversation m’a laissée aussi perplexe que cette affiche pour le téléthon vue tout à l’heure : « Démonstration de Taekwondo et de Patchwork ».

 

"Mais c'est quoi tous ces gens ?"

Pareil.

 

Sur ce chers amis, mon bacon est en train de cramer, alors adieu.

No comments yet

Leave a Reply

UA-45789538-1