Bisque ! Bisque ! Rage !

14 Jan

Saule pleureur

Photo by damian_hunt on Flickr - Creative Commons license

Bon.

Je sais que mon dernier article finissait par une phrase genre « je reviens très vite avec un post sur jesaisplusquoi ».

De toutes évidences, c’était un mensonge éhonté. Ahem. Sorry about that.

Je fais un rapide passage ici entre deux chapitres de Civil War pour venir me défouler.

Je vous avais déjà donné mon avis sur le shopping. Je parlais alors des magasins plutôt « vie quotidienne », genre M&H, tout ça (hey t’as vu comment j’ai subtilement changé le nom du magasin pour pas faire de pub ?)(trop intelligente la meuf quoi).

Or, ami lecteur, figure toi que hier, j’ai vécu un nouveau type d’expérience shoppingesque dont j’ai envie de te parler (=de me plaindre).

Alors voilà : je suis allée faire les boutiques, un jour de soldes (Dieu merci c’était lundi, le reste de l’humanité était au taf), dans une tentative de la dernière chance pour trouver une tenue pour un mariage… dans 5 jours. Laaaarge.

(mais qui se marie en janvier bordel ?!)

Comme les conventions sociales exigent qu’on ne se pointe pas à un mariage avec un vieux falzar troué et un tee-shirt de punk, je me suis rendue dans ses magasins plus classes que ceux que je fréquente habituellement.

Ce fut une virée aussi agréable qu’une visite chez le dentiste avant l’invention de l’anesthésie. J’ai un message personnel à faire passer :

Cher(e) vendeur(se) de chez *placez ici le nom du magasin de bourge de votre choix, ça a été partout pareil*,

Oui, je porte un anorak Queschua et non un vison. Déjà, parce qu’en fait c’est ‘achement plus confortable, et surtout, parce qu’il pleut sa race et que c’était le seul truc imperméable que j’avais. Et encore t’as de la chance, si ma mère avait été là, j’aurais eu un K-way.

Kway banane

Traumatisme familial

 

Oui, j’ai un parapluie qui a 6 baleines sur 8 de cassées, ça pendouille autour de moi dans un joyeux cliquetis. Ouais. Bon. Et alors ? Je ne ploie pas sous le joug de la société de consommation, du tout jetable, et de l’esthétique à tout prix. Nan mais allo quoi, réveille toi bichette, la planète meurt là, c’est pas le moment de racheter des parapluies à base de pétrole toutes les cinq minutes ! Baleines cassées ou pas, tant que ça protège de la pluie, c’est un bon parapluie ! En plus, ça me donne l’impression d’être sous un saule pleureur, et j’aime être sous les saules pleureurs.

Oui, j’ai un jean tâché. Hum. Là j’avoue que je m’en étais pas rendue compte avant de partir de chez moi… C’est parce que tu vois, je suis quelqu’un de profondément… profond. Je suis grave aware. Mon oisiveté sauvage palpite. Quand je m’habille le matin, je ne pense pas à des choses aussi ridiculement terre-à-terre que « mon jean est-il tâché ? ». Non. Je m’interroge sur le sens de la vie, sur Dieu, sur le conflit israelo-palestinien et sur « rah mais fuck où est ma deuxième chaussette ? ». .

Oui, je suis trempée. Comme je l’ai déjà mentionné, IL PLEUT SA MERE BON DIEU. Tu t’en serais rendue compte si tu passais un peu plus de temps à respirer à pleins poumons le bon air du dehors, plutôt que d’à peine oser inspirer ta clim gelée d’un nez pincé, le ventre rentré et les yeux plissés.

Oui, j’ai des bottes de vieux biker. C’est mon âme rock’n’roll qui s’exprime à travers mes chaussures. Mais toi t’écoute Cœur de Pirate et Christophe Maé, alors tu peux pas test.

Et oui, j’ai un snood.

Deal with it

Oh yeah.

 

Donc oui, j’ai globalement l’air d’une vieille clocharde. Je le sais, y a des miroirs partout dans ton magasin. C’est un malheureux concours de circonstances. Je ne mets pas un tailleur Chanel pour faire les soldes sous la pluie.

Maintenant, arrête de me regarder comme ça, morue enfardée.

Non, je ne vais pas salir ton magasin. (bon d’acc, mon parapluie-saule-pleureur fout un peu de l’eau de partout, mais hey, t’as qu’à mettre un porte parapluie à l’entrée, comme tout le monde !).

Non, mon anorak ne reflète pas mon pouvoir d’achat. Peut-être que je suis un cadre supérieure du Ministère des Finances qui préfère passer sa thune dans la culture des bonzaïs que dans les fringues. Peut-être que je suis Beyonce qui fait les soldes incognito dans une ville de province française, camouflée sous un coupe-flotte Décathlon. Si ça se trouve, je suis une blogueuse influente lue par 17 personnes, qui va écrire un article sur toi aussitôt rentrée.

Je te dis pas de m’offrir le thé et de prendre des nouvelles de ma mamie, mais tu pourrais au moins dire « Bonjour », voire tenter un petit sourire. Ouais, je t’en demande beaucoup hein. Bon, on va faire plus simple alors : juste, ramène tes sourcils trop épilés à un niveau normal, range ton air méprisant dans ton tiroir-caisse et fous-y trois tours de verrou, arrête de me reluquer des pieds à la tête comme si t’avais jamais vu de jeans de ta vie, évite le coup d’œil plein de sous-entendus à ta collègue, ne me suis pas partout du regard comme si j’allais piquer une robe de cocktail en la faisant magiquement disparaître dans ma poche, bref occupe-toi de tes affaires, et on sera bon.

C’est pas parce que tu vends des bouts de tissus qui coûtent la moitié de mon salaire (et le triple du tien – et oui, t’es la vendeuse, pas le designer) que t’as le droit de me juger. (FYI les seuls qui ont le droit sont Zeus, Keira Knightley, les lecteurs de Queen of the Void, et le mec de l’entretien de la chaudière quand il se rend compte que je n’ai pas du tout nettoyé le petit machin en plastique « tous les deux mois avec un sopalin humide »).

Fuck off and die

Voilà.

Ha, ça va mieux ! :3

Si toi aussi tu t’es un jour fait regarder de travers dans un magasin par une bitch condescendante, tu as toute ma compassion. Laisse mon ton adresse postale dans les commentaires, et je t’enverrai un carambar pour te consoler. Bisou ! <3

2 Responses to “Bisque ! Bisque ! Rage !”

  1. laure 16/01/2014 at 09:02 #

    J’aime ton regard ironique et bien écrit de la vie quotidienne. On s’y retrouve et en plus on en rigole. Super idée !

    • lofromthevoid 25/01/2014 at 17:23 #

      Yeah, merci ! :-D
      Je vais essayer d’avoir un rythme un peu plus soutenu !

Leave a Reply

UA-45789538-1